Frère Flavien Laplante

Congrégation de Sainte-Croix
Les Publications

Livres

  • 1. Le 15 novembre 1950, alors qu’il revient de la ville de Chittagong par la rivière, frère Flavien aperçoit une dizaine d’enfants occupés à planter des poteaux au fond de la rivière en vue de mettre les filets à l’eau. Comme il faut attendre une heure à cause de la marée, il aide les enfants dans ce travail et ensuite continue sa route vers Diang.

    2. Tant de labeurs, de déboires, d’efforts persévérants produisent enfin des fruits abondants. Après deux ans de correspondance, frère Flavien reçoit un magnifique cadeau de $10 000 du Cardinal Depner et des évêques de l’Allemagne de l’ouest afin de construire un pensionnat pour ses orphelins.

    3. En novembre 1972, cinq canadiens d’Ottawa viennent dîner chez les Frères à Chittagong. Ensuite ils vont visiter le port pour voir comment ils pourraient aider plus tard. Frère Flavien veut installer une ligne de transmission d’un mille de long afin d’avoir de l’électricité à l’atelier sur le bord de la rivière et partout ici 24 heures par jour. Il propose à ses hôtes de l’aider à réaliser ce projet.

    La Barque de l'Espoir

    La Barque de l'Espoir Frère Albéric (Robert) Houle, c.s.c.

  • 1. Homme, bien de chez nous. Doria Laplante, né le 27 juillet 1907 à Saint-Louis de Richelieu, est le 7e enfant d’une heureuse famille de neuf. À 15 ans, il entre chez les Religieux de Sainte-Croix et prend le nom de frère Flavien. Il commence sa carrière d’éducateur au Collège Notre-Dame à Montréal. Son rêve, souvent soutenu par une prière de nuit : partir en mission.

    2. Sans être toujours explicite, le nœud du désaccord croissant entre les autorités et le frère Flavien se situait au niveau de la divergence dans le concept qu’on se faisait de l’action sociale. Mgr Larose et ses conseillers avaient opté pour une politique de développement qui ne coïncidait guère avec l’idée qu’en avait le frère Flavien.

    3. À ce jour, Mgr Joachim se rappelle encore la profonde impression que lui avait faite une sortie en mer avec le frère Flavien. L’évêque revint de cette expédition avec la conviction que l’Église du Bangladesh devait s’impliquer elle-même auprès des pêcheurs et leur famille par l’entremise de l’organisme Caritas.

    L'Apôtre des Parias

    L'Apôtre des Parias Henri Bernard, c.s.c.

  • 1. On vit alors le flot des miséreux se diriger vers la maison où le frère Flavien avait établi ses quartiers ; il en arrivait de partout et dans toutes les conditions ; il en arrivait de jour, il en arrivait la nuit. La maison et les terrains devinrent un véritable caravansérail.

    2. Au début de juin 1966, Sir Hugh Ellis Rees, administrateur des fonds pour le développement en pays étrangers, apprend au frère Flavien que son organisation est prête à lui payer le coût d’un tracteur Massey Ferguson de 40 forces avec accessoires : en somme un cadeau de $3000 à $4000 avec les pièces de rechange.

    3. L’année 1977 est pour frère Flavien une année de prière intense et de contemplation en vue d’arriver à une union continuelle avec Dieu. Ce témoignage est d’autant plus éloquent qu’il fait suite à 44 ans d’une vie débordante d’activités de toutes sortes. M. P.-E. Trudeau manifeste son admiration pour la nouvelle orientation de son ami.

    Le Grand Flavien

    Le Grand Flavien Frère Albéric (Robert) Houle, c.s.c.