Pakistan

Frère Flavien met pied-à-terre au Bengale en 1932 qui devint le Pakistan de l’Est en 1947.
 

Bangladesh

En 1971, le Pakistan de l’Est devint le Bangladesh. Sa mission se développe dans le diocèse de Chittagong et principalement à Diang.

Pied-à-terre in Chittagong

Upon his arrival in Chittagong, he was received with joy by his colleagues.

Diang

Cet endroit est difficile à localiser sur la carte car Diang n’est même pas un village mais bien un coin perdu dans les collines dénudées, au sud de la ville de Chittagong à un kilomètre de la rivière Karnafully. Le long de la rivière sont entassées des pauvres familles de pêcheurs hindous, hors castes, au milieu d’une population musulmane. C’est dans ce coin reculé du Bangladesh que frère Flavien vit, lutte, prie et meurt comme ermite en 1981.

Cathédrale de Chittagong

Après le souper, alors qu’on ne le voyait plus, on le cherche partout croyant qu’il s’était peut-être perdu. On le retrouve à la chapelle. Il confiait sa mission à Dieu et à la Vierge: n’était-il pas leur ambassadeur auprès des Bengalis?

 

 

 

Professeur d'anglais

Il est responsable du pensionnat, professeur d\’anglais en classes sept et huit et maître des jeux.

 

 

 

 

 

 

Étude de la langue Bengali à Padrishibpur

Au début, frère Flavien travaille 9 ans comme professeur et directeur dans différentes institutions. Il est d’abord assigné à Padrishibpur pour étudier la langue Bengali.

Proche

Il se fait proche de ses élèves.

 

 

 

 

 

Allée

Il construit un pensionnat plus large pour répondre au nombre grandissant des élèves. Il les entraîne aussi dans l’agriculture et avec eux, il plante des arbres: superbe allée de «betel nut trees» enjolive encore aujourd’hui le terrain de l’école.

Professeur à Noakhali

Sans avis préalables, il est transféré à Nokhali en 1937. Il devient directeur d’une école primaire qui ne compte que les trois premières années.

Septième année

Enseignant lui-même toutes les matières, il pousse encore ses six élèves et les conduit jusqu’à la VIIe années. Quelle énergie chez le professeur et quel stimulant pour ses fiers élèves

Dixième année

Les élèves étaient fiers de leur directeur. Il releva le standard de l’école jusqu’à la Xe année. Il visita chacune des familles de ses étudiants.

Brother André School

Son école appelée «Mission School» est renommée «Brother André School» en souvenir du cher frère André qu’il admirait beaucoup et qui vient de décéder à Montréal.

 

 

 

 

 

Football Team

Et il participait aussi activement aux activités de la paroisse, mais il ne fallait pas négliger les jeux. Le «foot» était le sport le plus populaire des jeux.

 

 

 

 

 

 

St. Placid

En 1939, il est nommé professeur à l’école St. Placid dans la grande ville de Chittagong. Il est transféré à Padrishibpur où les confrères sont ravis de le revoir. Il assiste le directeur de l’école qui compte alors 440 élèves. Frère Flavien se mêle aussi aux jeux des élèves. Au soccer, il joue comme gardien de but et le ballon n’entre pas facilement dans le filet. Et le travail à l’école se poursuit dans la plus grande sérénité malgré la guerre qui sévit jusque dans la Birmanie, aux portes de Chittagong.