Aux études

En apprenant le retour de frère Flavien à Diang, ses enfants y reviennent avec joie.

 

 

Au travail

D’abord, il faut voir à leur éducation; pendant la construction de l’école, les classes se donnaient sous les arbres et les enfants prenaient leur part de travaux.

Il faut apporter l’eau potable

À travers maintes difficultés de la part de la population, il réussit, avec l’aide des jeunes, à bâtir un havre de joie et de courage.

Il faut cultiver le riz

La pauvreté est grande, mais les jeunes aident dans les champs pour la plantation et pour la récolte du riz, leur nourriture quotidienne.

 

 

Le jeu n’est pas à négliger

Les jeux à la récréation ne sont pas négligés. Les enfants sont de tous métiers et grandissent sous l’ombre attentive de Flavien.

Ni la baignade

Après les jeux, il faut bien une baignade.

 

 

 

 

Marie les protège tous

Flavien les invite à recourir à la Vierge, leur Mère. À travers tout cela, le temps de l’étude est respecté, agrémenté évidemment de bonnes parties de football.